Rebondir après un abandon !

24 octobre 2020 0 Par Charlene_fla

Le terme de DNF, vous connaissez ? Pour ceux qui ne parleraient pas cette langue, il s’agit tout simplement de l’abréviation anglaise pour “Did Not Finish“. Concrètement, c’est lorsqu’un sportif prend le départ d’une course sans jamais franchir la ligne d’arrivée. Bref, c’est la phobie d’une majorité des coureurs quoi !

Souvenir de mon premier abandon sur le Maratrail des Passerelles en août 2020

Pourquoi redoute t-on tant l’abandon ?

Je pense que pour tout coureur l’abandon symbolise, à tord bien sûr (j’insiste!), l’échec. Avouons le, lorsque nous nous fixons un objectif et que nous ne parvenons pas à nos fins, notre amour propre en prend un coup ! Une ligne d’arrivée, c’est la consécration d’une préparation plus ou moins intense, c’est la preuve que nous avons travaillé dur et que nous sommes “capables” ! Alors quand cette dernière n’arrive pas et que nous sommes contraints d’abandonner … c’est la désillusion, et la remise en question.

“Pourquoi les autres ont-ils été capables de terminer et pas moi ?”, “Je suis vraiment trop nul/le”, “Je n’ai pas été à la hauteur”, “J’ai échoué”, “Je n’ai pas rendu mes proches fiers de moi”, etc…

Ce sont ces réflexions injustes envers nous-mêmes que nous sommes parfois amenés à avoir. Pourquoi ? Car nous sommes généralement beaucoup trop critiques envers nous-même.

Être bienveillant envers soi-même !

Prenez un instant. Imaginez-vous en train d’échanger avec l’un de vos amis qui a dû abandonner une course qui lui tenait à coeur. Que penseriez-vous de lui ? Lui diriez-vous qu’il a été mauvais, qu’il n’a pas été à la hauteur ? Non, bien sûr que non ! Cette pensée ne nous effleurerait même pas l’esprit ! Vous l’encourageriez, vous lui expliqueriez que chaque course est unique, que les conditions n’étaient peut-être pas propices pour lui. Qu’un coup de mou, une douleur, une fatigue, ça arrive à tout le monde ! Que nous ne sommes que des humains, que nous ne pouvons pas toujours être au top de notre forme et performer. C’est ainsi, c’est la vie !

Alors essayez de garder cette bienveillance là lorsqu’il s’agit de vous-même. Car tout ce qui était valable pour votre ami l’est également pour vous. Un abandon, ça arrive! Tout ne se déroule pas toujours comme prévu. La vie est un chemin semé d’embûches. Parfois vous les surmonterez, parfois il faudra emprunter un chemin différent.

” Never a failure, always a lesson “

Si l’abandon ressemble dans nos esprits de compétiteurs à un échec, il convient de remettre les choses à leur place. Je n’aime personnellement pas le terme “d’échec” qui possède une forte connotation négative, et qui pour moi ne convient pas dans une telle situation. Car l’abandon, même s’il ne nous fait que rarement plaisir, est une expérience unique qui nous offre la chance d’apprendre à nous connaitre, et d’apprendre de nos erreurs. C’est en analysant cette expérience que nous pourrons aller de l’avant et progresser.

Pourquoi avez-vous dû abandonner ? Etiez-vous malade ? Les conditions météorologiques étaient-elles difficiles ? Votre équipement était-il adapté ? Avez-vous jusque là ignoré une blessure qui aurait dû être soignée ? Vous êtes-vous suffisamment entrainé ? Avez-vous ajusté votre entrainement à votre objectif ? Tant de questions auxquelles il convient de réfléchir afin de comprendre ce qui a bien pu se passer. Parfois, les choses s’expliquent très simplement.

Si c’était si simple … tout le monde le ferait !

Enfin, rappelez-vous que l’incertitude de franchir la ligne d’arrivée est aussi ce qui rend une course palpitante. Honnêtement, si vous étiez déjà sûr en prenant le départ de parvenir à l’arrivée, est-ce que le défi aurait la même saveur ? Clairement, non! Car cela signifierait que tout le monde en est capable, que c’est “facile”. Et une course, quelque soit le format, est toujours loin d’être facile. C’est cette difficulté, cette incertitude qui vous poussera à vous surpasser et vous rendra fier de vous! Alors rappelez-vous bien qu’un abandon, ce n’est finalement qu’un pas de plus vers la réussite.

En espérant que cette petite lecture vous aura permis de voir l’abandon d’un autre oeil 😉